Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann, Griffes de chat, espèce envahissante à La Réunion, Famille : Bignoniaceae - Bignoniacées.

Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann

Griffes de chat

Espèce envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Griffes de chat.
- Nom à La Réunion : Liane patate. Patte d’oiseau. Griffe chat.
- Nom scientifique : Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann.
- Synonymes :
- Bignonia unguis-cati L.
- Doxantha unguis-cati (L.) Miers.
- Macfadyena unguis-cati (L.) A.H. Gentry.
- Ordre : Lamiales.
- Famille : Bignoniaceae - Bignoniacées :: 15 espèces sur le site.
- Tribu : Bignoniae.
- Genre : Dolichandra Cham.
- Origine : Amérique du Sud. Antilles. Mexique.



Dolichandra unguis-cati.


Dolichandra unguis-cati.


Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann.


Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann.


Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann appartient à la famille des Bignoniaceae et au genre Dolichandra Cham qui comprend 8 espèces originaires d'Amérique tropicale centrale et méridionale et des antilles.


Origine Dolichandra unguis-cati.

Dolichandra unguis-cati est une espèce commune des forêts tropicales sèches des Antilles, du Mexique et de la partie nord de l'amérique du Sud.

Dolichandra unguis-cati (L.) L.G. Lohmann est une espèce aujourd'hui largement distribuée sur l'ensemble du globe est très souvent naturalisée. Elle est considérée comme l’une des lianes exotiques les plus destructrices, elle est parfois qualifiée d’espèce transformatrice en raison des changements qu’elle induit dans les écosystèmes. Dolichandra unguis-cati est capable d’affecter toutes les strates d’un écosystème forestier en colonisant tout l’espace, horizontalement et verticalement. Cette liane forme un épais tapis de feuilles qui se propage sur la canopée et étouffe les arbres hôtes par son poids et son ombrage. L'éradication de cette plante est difficile en raison de sa diffusion rapide liée au vaste système racinaire qu'elle développe et à la profusion de ses semences. Des méthodes manuelles, chimiques et biologiques sont employées pour essayer de la contrôler.


Dolichandra unguis-cati à La Réunion.

Dolichandra unguis-cati est une espèce introduite pour l'ornement à La Réunion, elle s'est naturalisée principalement dans la région de Saint-Leu.


Nuisibilité de Dolichandra unguis-cati.

Dolichandra unguis-cati est une espèce qui représente un danger pour la flore indigène de La Réunion. Cette liane a une croissance rapide, une grande durée de vie et nécessite peu de ressource pour croître. Elle survit au broutage et au feu et les perturbations ont tendance à accroître sa vigueur en stimulant sa capacité à rejeter depuis les axes endommagés et les racines. Dolichandra unguis-cati est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Dolichandra unguis-cati.

Dolichandra unguis-cati est une liane pouvant dépasser les 20 mètres de longueur. Elle développe des longues racines primaires qui s'étendent sous la surface du sol en produisant de gros tubercules longs de 40 centimètres.

Les tiges souples, flexibles, cylindriques, peuvent atteindre plus de 6 cm de diamètre, elles deviennent ligneuses avec l'âge. Les tiges sont pourvues de racines aériennes et de vrilles foliaires trifides crochues, rappelant les griffes de chat.

Les feuilles opposées bifoliolées sont de forme très variable, munies souvent d'une vrille trifide au stade jeune. Les folioles des feuilles juvéniles sont étroitement ovales, mucronées, arrondies à la base. Celles des feuilles adultes ovales, aiguës à acuminées au sommet, cunéiformes à tronquées à la base.

Les inflorescences sont axillaires, souvent réduites à 1 à 3 fleurs. La fleur est formée d'un calice cupuliforme, membraneux, tronqué et à marge plus ou moins sinueuse, long d'environ 5 à 15 mm. La corolle de couleur jaune, ornée de lignes oranges dans la gorge est tubuleuse, campanulée, longue de 5 à 10 cm.

Le fruit est une capsule linéaire, longue de 20 à 40 cm et large de 1 à 2 cm, devenant noirâtre en séchant. Chaque capsule contient de 100 à 200 graines sexuellement végétatives allongées et brunes de 3 cm de long, de 0.8 cm de large, avec deux ailes transparentes et frangées.

Photos 1 et 2 © Denis Payet. Photos 3 et 4 © Webmaster.


15 espèce(s) dans la famille des Bignoniaceae - Bignoniacées

1 espèce(s) dans le genre Dolichandra

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 24 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker