Histoire de La Réunion année 1851, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1851.

Histoire de La Réunion année 1851

- Page précédente :: Année 1850 - Page puivante :: Année 1852


1 er janvier 1851, Mise en application de l'arrêté du Gouverneur de La Réunion, Louis Isaac Pierre Hilaire Doret, du 13 décembre 1850. Un nouvel impôt, un octroi est perçu sur les objets venant de l’extérieur de la colonie, à l’entrée des trois ports : Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Pierre, un droit municipal d’octroi. Le but est de faire sortir les communes de l’île de l’état de pénurie où elles se trouvent en créant un impôt indirect établi sous forme d’octroi.

Louis Isaac Pierre Hilaire Doret gouverneur de La Réunion

21 mai 1851, Monseigneur Florian Desprez arrive à la Réunion. L’ancien curé-doyen de Notre-Dame de Roubaix est le premier évêque du diocèse de la colonie.

Monseigneur Julien Florian Desprez

" Les colons saluèrent avec bonheur l'arrivée de ce digne prélat, que d'honorables antécédent avaient signalé à l'attention du Gouvernement métropolitain, et que le Souverain-pontife envoyait pour premier évêque de la colonie. Jusque-là, l'île n'avait eu à la tête de son clergé qu'un préfet apostolique. Monseigneur Florian Desprez, après avoir gouverné avec beaucoup de zèle et de dévouement son diocèse, fut transféré en 1857 à l'évêché de Limoges ".

4 avril 1851, le Gouverneur Louis Isaac Pierre Hilaire Doret suite au décès de Joseph Alexandre Massot nomme Jules Geslin Procureur Général de La Réunion.

Jules Geslin procureur général de La Réunion

29 août 1851, La dépêche ministérielle signée de Chasseloup-Laubat, invite le capitaine de vaisseau en retraite Louis Isaac Pierre Hilaire Doret, Gouverneur de La Réunion à organiser l'élection présidentielle et les élections législatives, conformément aux articles de la loi du 15 mars 1849.

14 octobre 1851, présente partout, recouvrant toute l'île par son réseau d'institutions paroissiales et toute la société par ses oeuvres, la chrétienté de la Réunion se donne dès 1851 un journal hebdomadaire destiné à faire entendre la voix de l'Église dans la société. Le 14 octobre l'abbé Fava annonce la fondation d'un journal religieux.

26 novembre 1851, le gouverneur Doret prend l'arrêté suivant, avec l'accord du conseil privé :

" au nom du peuple français. Nous gouverneur de l'Île de la Réunion. ... Avons arrêtés et arrêtons :

Les collèges électoraux s'ouvrirons dans toute la colonie le lundi 29 décembre prochain dans chaque circonscription et section électorale pour procéder à l'élection de deux représentants du peuple.

Pour l'élection du Président de la République, les mêmes collèges se réunirons le vendredi 9 janvier 1852 ;

Une décision du Directeur de l'Intérieur fera connaître le lieu de la réunion de chaque section électorale.

Pour l'élection des représentants, le recensement général des votes se fera au chef-lieu de la colonie, suivant le mode indiqué par l'art. 61 de la loi électorale et après l'accomplissement des formalités prescrites par les art. 59 et 60.

Pour l'élection du Président, les procès-verbaux des opérations électorales seront transmis au Dir. de l'Intérieur pour être adressés par nos soins à M. le Président de l'Assemblée nationale par l'intermédiaire de M. le Ministre de la Marine.

Une instruction du Directeur de l'Intérieur, adressée à MM. les maires et juges de paix, indiquera les formalités essentielles à remplir pour assurer la validité des opérations.

Le directeur de l'Intérieur est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié, enregistré et inséré au Bulletin officielle de la Colonie.

Saint-Denis, le 26 novembre 1851, Doret. Par le gouverneur : le Directeur de l'Intérieur, Ed. Manès.

Élection des représentant, les deux personnalités élues au deuxième tour le 18 et 20 janvier 1852 sont, Sully Brunet et Adrien Bellier, ils ne seront pas admis à l'assemblée nationale, car leur élection ne sera pas validée. Le coup d'État du 2 décembre 1851 de Louis Napoléon Bonaparte sera suivi du décret-loi du 2 février 1852 qui supprime la représentation coloniale. Élections législatives de 1851 à La Réunion.

1851, le gouverneur pousse à la colonisation des plaines, Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes, dans l'espoir de fixer une population de Blancs pauvres et d'affranchis, dont la situation est extrêmement critique. Il incite à la diversification agricole. Ce développement des cultures vivrières et fourragères va permettre, selon lui, de contrebalancer la culture de la canne et prévenir une crise alimentaire qui serait fatale à la colonie.

17 septembre 1851, une grave épidémie de variole. Des engagés atteints de variole arrivent à bord de “La Sophie”. Ils débarquent en dissimulant la réalité de leur mal. Quand la manœuvre frauduleuse et criminelle est découverte, il est malheureusement trop tard : des Dionysiens sont déjà contaminés. L’épidémie s’étend alors rapidement sur toute l’île. Elle va durer près d’un an. On enregistrera 1 413 décès.


Décès en 1851 :

4 avril 1851, décès du procureur général de la Réunion Joseph Alexandre Massot.

28 août 1851, décès de Paul Etienne Azéma, poète réunionnais.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 23 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.