Histoire de La Réunion année 1852, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1852.

Histoire de La Réunion année 1852

- Page précédente :: Année 1851 - Page puivante :: Année 1853


11 janvier 1852, une ordonnance de Monseigneur Desprez évêque de La Réunion, indique qu'une partie de la chapelle de collège de Bourbon est désormais placée sous le vocable Notre Dame de l'assomption et bénéficie des droits canoniques, à l'instar des églises paroissiales. La chapelle du collège de Bourbon devient donc l'église Notre Dame de l'Assomption.

Monseigneur Julien Florian Desprez évêque de La Réunion

2 février 1852, un décret-loi supprime la représentation coloniale.

16 février 1852, sont émis les deux premiers timbres à la Réunion : un 15 centimes et un 30 centimes de franc colonial. Les deux timbres sont imprimés à la Réunion sur papier azuré assez fin, ils se dégradent rapidement, ils serviront moins d’une dizaine d’années.

Timbre 1852 La Réunion valeur 15 centimes de franc colonial

Timbre 1852 La Réunion valeur 30 centimes de franc colonial

Tarifs pratiqués à la Réunion en 1852 :
- courrier intéreur : 30 centimes de franc colonial pour la lettre simple.
- courrier local (pour la même ville) : 15 centimes de franc colonial pour la lettre simple.
- lettre pour l'extérieur : 15 centimes de franc colonial en sus.
- lettre portée à domicile : 15 centimes de franc colonial en sus.
- l'affranchissement jusqu'au port d'embarquement (Saint Denis) était obligatoire pour les lettres pour l'extérieur.

17 mars 1852, suite au coup d'État du 2 décembre 1851, le ministre Théodore Ducos propose Louis Henri Hubert Delisle au poste de Prince-Président pour remplacer à La Réunion le gouverneur Louis Isaac Pierre Hilaire Doret, Le Réunionnais Hubert Delisle qui habite en métropole est nommé au poste de Gouverneur de La Réunion par décret présidentiel le 17 mars 1852.

Hubert Delisle

24 mars 1852, lettre de Hubert Delisle à un des ses amis de La Réunion, lettre insérée dans les journaux que l'on put regarder comme le programme de son administration. M. Delisle déclarait formellement :

" qu'il se placerait au-dessus de toutes les influences qui cherchent plutôt à absorber le gouvernement qu'à l'éclairer. Il ajoutait que ses compatriotes pourraient compter sur ses plus consciencieux efforts à développer la prospérité du pays ; mais aussi qu'ils trouveraient en lui une fermeté inébranlable de volonté et l'indépendance inflexible d'une administration qui se montrera soigneuse d'accomplir sa mission, si ce n'est avec éclat, du moins avec une juste et sévère impartialité. "

15 juin 1852, Edmond Albius impliqué dans une affaire de vol, est condamné à cinq ans de travaux forcés.

13 juillet 1852, création de la Société Anonyme de l'Établissement Thermal de Salazie. De grands travaux sont entrepris sur le bras Sec afin de capter l'ensemble des sources et les réunir en deux canaux.

8 août 1852 à dix heures du matin Louis Henri Hubert Delisle accoste à Saint-Denis à bord de la frégate la Belle-Poule, partie de Toulon le 5 mai 1852. Quand il quitte le navire à trois heures et demie de l'après-midi pour aborder au Barachois, il est accueilli par des manifestations inhabituelles. En effet Hubert Delisle est réunionnais, il est né à Saint-Benoît, La Réunion est dirigée par un créole.

Après une slave de 13 coups de canon, le maire de Saint-Denis et son conseil municipal, qui a voté à l'unanimité une belle fête de réception, s'avancent au-devant du gouverneur, et le premier adjoint, Élie Pajot, prononce le discours d'usage :

"Monsieur le gouverneur,
Le Conseil municipal de Saint-Denis vient vous recevoir au moment où vous touchez le sol de la Colonie.
Vous trouverez notre pays dans un état prospère. Les orages d'une époque récente l'ont atteint, mais seulement, et on pourrait le croire, pour en faire mieux ressortir la force de vitalité et l'énergie de sève... Nous devons en remercier la Providence, mais nous devons en même temps reconnaître et affirmer ce qui, dans la conduite à bien d'une oeuvre difficile, revient comme part légitime aux sentiments élevés et à la main prudente des deux administrateurs qui vous ont immédiatement précédé ici. La continuation, la consolidation de cette oeuvre, Monsieur le Gouverneur, la Colonie la voit avec sécurité confiée à vos soins. Enfant vous-même de ce pays, vos sentiments nous sont garantis au même titre que nos sympathies vous sont acquises. Quant à vos capacités, vous en avez fait preuve dans une assemblée que l'histoire probablement ne jugera pas sans bienveillance.
Notre population, vous le savez, n'est pas difficile à gouverner, parce que c'est une population intelligente. Étrangère le plus souvent à l'ardeur des partis qui divisent la métropole, elle n'a, pour ainsi parler, qu'une opinion, qu'une foi politique dans laquelle elle se concentre et s'absorbe : je veux dire l'amour de la France, le dévouement à la mère-patrie."

En réponse au discours de M. Élie Pajot, maire-adjoint de Saint-Denis, M. Delisle assura de nouveau le pays de ses bonnes intentions :

" Monsieur le Maire et messieurs du Conseil municipal.
Les paroles que vous venez de prononcer me pénètrent d'une joie bien vive, puisqu'elles me rassurent et me font beaucoup espèrer pour l'avenir de la Colonie, en même temps qu'elles expriment ce que j'ai toujours pensé, quant à l'intelligence et à la modération de ses habitants.
Lorsque le Gouvernement central m'a appelé au poste de Gouverneur,... j'ai dû compter sur les éminentes qualités de la population, comme je compterai toujours sur vos lumières.
Je m'associe aux sentiments de reconnaissance que vous exprimez envers les deux administrateurs qui viennent de me précéder, et dont la loyauté et l'énergie ont si grandement simplifié la tâche qui m'est dévolue.
L'honneur qui m'est fait est plus grand que celui réservé à tout autre administrateur ; car, ainsi que vous le dosiez, à part ma sollicitude pour les populations distinguées par leur amour de l'ordre et leur intelligence, non seulement je dois administrer un magnifique pays, mais aussi c'est la pays où je suis né et que j'ai parcouru dans mon enfance, ces populations sont celles que j'ai toujours été habitué à aimer, à vénérer, et que j'ai tâché de défendre là où il m'a été possible de soutenir une cause grande et juste.
Représentants directs de cette charmante cité, mieux que les autres vous pourrez apprécier, Messieurs, les efforts de mon patriotisme et de mon incessante activité dans les fonctions qui m'ont été confiées, et si mon bon vouloir n'est entravé, si mon patriotisme n'est trahi, permettez-moi de croire que l'enfant du pays laissera quelques traces de son passage dans l'administration de cette belle île ; c'est du moins ma plus chère espérance, celle que je tiens à déposer sur le seuil même de la Colonie où vous me faites l'honneur de venir me recevoir."

5 septembre 1852, Louis Doret l'ancien gouverneur de La Réunion quitte l'île avec son épouse par le Chandernagor.

1852, le gouverneur Hubert Delisle pose une pierre commémorative sur la route du Grand Brûlé marquant ainsi la limite des communes de à Sainte-Rose et à Saint-Philippe ainsi que les arrondissements au Vent et sous le Vent.

1852, le poète réunionnais Auguste Lacaussade publie ses pièces majeures, rassemblées sous le titre "Poèmes et Paysages". Il obtient le prix Bordin décerné par l'Académie française.


Décès en 1852 :

9 novembre 1852, décès de Jean-Baptiste Pierre Prosper De Greslan. Magistrat et député de La Réunion le 21 octobre 1849.

19 décembre 1852, décès du poète réunionnais Eugène Dayot.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 22 Juin 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.