Histoire de La Réunion année 1888, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1888.

Histoire de La Réunion année 1888

- Page précédente :: Année 1887 - Page puivante :: Année 1889


1er janvier 1888, La Compagnie du Chemin de Fer et du Port de La Réunion, informe le ministère qu’il lui est impossible de continuer l’exploitation au-delà du 1er janvier 1888. Le 2 décembre 1887, un arrêté ministériel annonce la déchéance de la Compagnie du Chemin de Fer et du Port de La Réunion, ruiné par le coût des travaux et l’absence de bénéfices de fonctionnement, le CPR devient alors propriété de l’État de 1888 à 1950.

25 janvier 1888, Aimé Louis Édouard Manès est nommé gouverneur de La Réunion, il prend ses fonctions le 22 août 1888.

23 avril 1888, Monseigneur Frédéric Fuzet, arrive à La Réunion le 23 avril 1888, il remplace l'évêque Dominique Joseph Coldefy qui a quitté l'île le 21 décembre 1886, en laissant la gestion du diocèse à l’abbé Dupérier, second vicaire général. Edmond Frédéric Fuzet est nommé évêque de Saint-Denis de La Réunion le 12 octobre 1887, il est préconisé le 25 novembre 1887, et sacré à Nîmes le 29 janvier 1888.

Monseigneur Frédéric Fuzet évêque de La Réunion

Fuzet croit à l’alliance possible du christianisme et de la Démocratie et souhaite employer tout ce qu’il a d’intelligence et d’énergie à réunir la démocratie à l’Eglise dans la concorde et dans la paix, ce qui explique l’accueil mitigé que lui réservent les milieux catholiques et monarchistes de La colonie.

Le premier acte de l’évêque est de renvoyer l’abbé Chalvet vicaire général, qui pendant deux années, 1883 - 1884, lors de l'absence pour raison de santé de Monseigneur Dominique Joseph Coldefy à pris en charge le diocèse de La Réunion. L’abbé se met alors au service de l’évêque de Port-Louis qui le nomme vicaire général.

Mgr Fuzet remue ciel et terre pour réconcilier l'Église et l’État à La Réunion. Alors que l’anticléricalisme est à la mode, que la majorité du clergé reste royaliste, l’évêque républicain réussit à apaiser les susceptibilités gouvernementales et fait suspendre les mesures restrictives pouvant toucher à la vie de l’église.

1888, le Conseil Général autorise les négociations pour la construction d'un pont suspendu pour traverser la Rivière de l'Est.


1888, la crise sucrière :

La réunion est en crise sucrière, propriétaires et usiniers ne peuvent plus honorer leurs engagements, le Crédit Foncier Colonial expulse les grandes familles créoles, avec les expropriations, le C.F.C devient le second propriétaire de l’île avec six mille hectares cultivés. Nombre de chefs de famille ruinés gèrent, pour le compte du Crédit foncier et moyennant de modestes appointements, leurs anciennes propriétés. Le gouverneur lui même à une propriété saisie. La réunion s'enfonce dans la crise.


Naissance en 1888 :

8 mars 1888, naissance de Pierre Émile Aubert. Gouverneur de La Réunion du 27 février 1940 au 1 er décembre 1942.

4 juin 1888, naissance de Antony Jean Charles Raphaël Barquisseau ( Barquissau ) à Saint-Pierre, professeur et écrivain.

6 octobre 1888, naissance de Roland Garros à Saint-Denis de La Réunion, célèbre aviateur.


Décès en 1888 :

Janvier 1888, décès du Père Auguste Martin, curé des Avirons.

19 novembre 1888, décès de Pierre Étienne Cuinier Gouverneur de La Réunion du 3 mai 1879 au 23 mars 1886.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 22 Mai 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.