Histoire de La Réunion année 1900, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1900.

Histoire de La Réunion année 1900

- Page précédente :: Année 1899 - Page puivante :: Année 1901


12 janvier 1900, la première voiture automobile arrive à Saint-Denis en provenance du port. Il s'agit d'un tricycle Peugeot, elle appartient à M. Alix Samat dont la famille sera pendant longtemps l'importatrice exclusive des véhicules Renault, ce qui en fait le tout premier entrepreneur automobile de l'île.

1900 première automobile à La Réunion

9 avril 1900, le sénateur Théodore Drouhet s'insurge devant ses collègues contre un gouvernement qui veut renforcer la centralisation en faisant administrer les Colonies directement de Paris. Le gouvernement métropolitain prévoit dans sa loi de finances de 1900 la mise sous la tutelle du ministère des Colonies et du Conseil d'État du Conseil général de La Réunion sous prétexte que cette assemblée emploie mal ses ressources.

Théodore Drouhet sénateur de La Réunion

27 octobre 1900, le gouverneur de La Réunion Laurent Marie Émile Beauchamp apprend, par câblogramme, que sa retraite lui est accordée. Il prend le bateau le 1 er novembre 1900 pour rentrer en France. Charles Albert Madré, procureur général est chargé de l'intérim. Un nouveau gouverneur est nommé pour la colonie depuis le 18 septembre 1900, Paul Samary gouverneur des îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Il arrive à la colonie qu'en début d'année suivante, le 19 février 1901.

1900, un planteur de Saint-André, un certain Resseguier, imagine le système des vanilleraies intercalaires. C'est la culture de la vanille, Vanilla planifolia, en pleine lumière et en association avec la culture de la canne. Il utilise le pignon d'inde et le bois de chandelle, Dracaena reflexa, comme tuteur dans les champs de canne, la canne à sucre créant le micro-climat idéal : ombrage en saison chaude et protection du vent. De plus la canne fournit l'humus nécessaire qui améliore le sol. Ce mode de culture est aujourd'hui utilisé dans la région de Sainte-Suzanne, Saint-André, Bras-Panon et Saint-Benoît.

1900, La Réunion à Paris, la grande exposition universelle de 1900 à Paris prouvera que l'île, non seulement produit beaucoup, mais encore qu'elle exporte ses produits et son savoir-faire. Ce qui mettra du baume au cœur des responsables administratifs et encouragera un peu plus industriels et entrepreneurs locaux à aller de l'avant. Les promoteurs des produits de Bourbon à Paris n'ont pas fait les choses à moitié : rien de moins qu'une superbe demeure de maître construite exprès pour l'occasion dans un parc ombragé des bords de la Seine. De quoi attirer effectivement toute la higt society parisienne, celle qui comprend en son sein des importateurs en gros, celle qui détient les cordons de la bourse, ce dont l'île a le plus besoin pour s'ouvrir sur les marchés européens.

25 décembre 1900, lors de la célébration de la messe de minuit, Edmond Delaporte curé bénit la nouvelle église de La Rivière Saint-Louis, l'Église Notre Dame du Rosaire.

1900, Cilaos au début des années 1900 est fort prisé pour ces thermes. Le trajet s'effectue à pied, ou en chaise à porteurs. C'est une véritable expédition, on partait, dès 5 heures du matin, en charrettes à mules, avec tous les bagages pour un séjour dans le cirque. On allait ainsi jusqu'au plateau des Aloès, tout près de la Rivière Saint-Louis, à l'entrée des gorges de la rivière. Les porteurs prévenus la veille, y attendaient leurs clients. On déchargeait les bagages des charrettes et l'on procédait à la très pittoresque cérémonie de la pesée pour déterminer ensuite le nombre de porteurs nécessaires au transport jusqu'à Cilaos, un enfant avait deux porteurs, un adulte selon son poids jusqu'à 12 porteurs, en moyenne quatre ou six qui se relayaient. L'opération était menée par le chef porteur qui convenait ensuite du prix de la course avec le voyageur. Les bagages étaient chargés sur le dos des bœufs et cette caravane partait dès l'aube pour arriver à Cilaos vers 5 ou 6 heures du soir.

Therme de Cilaos La Réunion


L'enseignement primaire à La Réunion en 1900 :

Des chiffres cités par Garsault en 1900 permettent de se faire une idée sur l'enseignement primaire à La Réunion à cette époque. La colonie possède 47 écoles de garçons, avec 115 maîtres et 5 491 élèves. 72 écoles de filles, avec 153 maîtresses et 7 162 élèves. 5 écoles maternelles, avec 8 maîtresses et 946 élèves. Une simple division permet de constater à quel point les classes sont chargées ; les institutrices de maternelles battent le record avec en moyenne près de 120 élèves chacune !


Naissance en 1900 :

6 novembre 1900, naissance de Jean Hinglo Inspecteur des douanes. Syndicaliste. Maire de Sainte-Marie.


Décès en 1900 :

18 mars 1900, décès de Henri Éloi Danel, gouverneur de La Réunion du 23 août 1893 au 21 juin 1895.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 14 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.