Histoire de La Réunion année 1924, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1924.

Histoire de La Réunion année 1924

- Page précédente :: Année 1923 - Page puivante :: Année 1925


10 mars 1924, un troisième convoi de travailleurs malgaches arrive à La Réunion par le Vapeur Le Bourbonnais avec 1016 hommes, 167 femmes et 8 enfants. Beaucoup d'entre-eux sont affectés pour les travaux de la route de Cilaos.

Mai 1924, pour la treizième législature deux listes se trouvent en présence. Le tandem Lucien Gasparin, Georges Boussenot et celle de Palant, Pierre Édouard Augustin Archambeaud. Le mode de scrutin de liste est toujours en vigueur. En pleine campagne, Auguste Brunet pose sa candidature à la députation, cette candidature fait éclater le tandem Gasparin, Boussenot. Boussenot fait alliance avec le docteur Paul Isautier pour une liste démocratique et sociale de tous les Français. Gasparin et Brunet composent une liste d’union républicaine démocratique et de solidarité créole. Le duo Palant, Archambaud se retire.

Charles Marie Lucien Gasparin élu députés en 1924 Auguste Brunet élu député en 1924

Se retrouve donc en présence, une liste de deux hommes du sol réunionnais, Gasparin et Brunet, et une liste soutenue par l'administration dont le leader est le métropolitain Georges Boussenot. Un contentieux entre créoles et métropolitains se retrouve donc sur la scène politique, Boussenot qui, dans son journal traite certains de ses adversaires politiques " d'hommes de couleur ", le Progrès répond par ce slogan : " la peau, c'est notre drapeau ! ". Avec le soutien actif de la plupart des municipalités de l'île, la liste Brunet, Gasparin l'emporte. Les élections législatives de 1924 à La Réunion.

29 juillet 1924 à la Chambre des Députés, Monsieur Daladier, ministre des Colonies, présente un projet de loi tendant à ériger en commune distincte la section du Tampon, détachée de la commune de Saint-Pierre, à La Réunion.

1924, le journal Le Peuple recense à La Réunion 343 véhicules en circulation et s'inquiète : " Il convient avant tout de tenir la main au respect de l'arrêté fixant à 12 km/h la vitesse maximum des automobiles en ville. Nous croyons savoir à ce sujet que la police municipale a reçu ordre de n'épargner aucun contrevenant. Les procès-verbaux vont pleuvoir. Pourvu que la justice de paix n'acquitte pas ".

5 octobre 1924, Le gouverneur de La Réunion, Maurice Pierre Lapalud part en mission en métropole. En fait, c'est un départ définitif.

11 novembre 1924, une plaque est posée sur la maison natale de Juliette Dodu à Saint-Denis.

Plaque commémorative Juliette Dodu posée le 11 novembre 1924

5 décembre 1924, un petit caboteur, La Cigale, faisant la liaison Maurice, Réunion, est victime d'un incendie, 14 victimes.

10 décembre 1924, Jules Repiquet est nommé gouverneur de La Réunion mais le décret de sa nomination ne paraît au Journal Officiel que le 1 er janvier 1925. Il embarque à Marseille le 19 janvier et arrive à La Réunion le 31 mars 1925, par le Galliéni.


Naissance en 1924 :

12 avril 1924, naissance à Saint-Denis de La Réunion de Raymond Barre.

9 décembre 1924, naissance de Paul Julius Bénard ancien sénateur de La Réunion, ancien maire de Saint-Paul.


Décès en 1924 :

4 avril 1924, décès de Jules Hermann. Homme politique écrivain.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 17 Octobre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.