Mairie, hôtel de ville de Saint-Pierre La Réunion.

Mairie, hôtel de ville de Saint-Pierre La Réunion

- Nom : Hôtel de ville.
- Situation : Place de l’Hôtel de Ville et rue Méziaires Guignard.
- Ville : Saint-Pierre.
- Commune : Saint-Pierre.
- Monument : Classé le 13 décembre 1982.
- Année de construction : De 1767 à 1777.



Mairie de Saint-Pierre La Réunion


Blason hôtel de ville de Saint-Pierre La Réunion


Plaque hôtel de ville de Saint-Pierre La Réunion


Saint-Pierre buste parc de la Mairie


Saint-Pierre monument aux morts


Saint-Pierre, mairie


Intérieur de La Mairie de Saint-Pierre île de La Réunion


Statue à l'intérieur de La Mairie de Saint-Pierre île de La Réunion


Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Fontaine de l'Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Fontaine Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Buste de Méziaire Guignard Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Jardin Hôtel de ville de Saint-Pierre île de La Réunion


Hôtel de ville. Place de la mairie à Saint-Pierre est inscrit aux monuments historiques le 13 décembre 1982, façades et toitures.

Mairie de Saint-Pierre.


Histoire Hôtel de ville de Saint-Pierre.

En 1732 la Compagnie des Indes se réserve un vaste terrain destiné en à recevoir des bâtiments administratifs et des entrepôts pour les marchandises. Sa construction fut décidée par délibération du Conseil supérieur de l’île Bourbon en date du 8 septembre 1736 le gouverneur Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais autorise aussi la création d'une messagerie composée de boeufs pour le transport des marchandises entre Saint-Pierre et Saint-Paul. Durant toute la première moitié du XVII ème siècle, ces bâtiments sont en bois.

Sur ce site entre 1767 à 1777, Cyr Honoré de Crémont intendant royal, fait bâtir un grand magasin en maçonnerie, dernier pur exemple d’une construction coloniale de la première moitié du 18ème siècle, construit par des ingénieurs de marine. Il faut entendre par le terme magasin non seulement un entrepôt où les colons venaient apporter leurs cafés et acheter les produits importés par la Compagnie, mais aussi un bâtiment administratif où étaient logés le Commis de la Compagnie pour le Quartier de la Rivière d’Abord ainsi que les bureaux locaux de la Compagnie.

En 1825, le gouverneur Louis Henri De Saulses de Freycinet autorise les services municipaux de Saint-Pierre à s'installer temporairement dans l'ancien magasin du Roi.

Le 27 mai 1828, le Ministre de la Marine et des Colonies annonce l’approbation de la cession définitive par le Roi de son magasin, à la Commune de Saint-Pierre l'occupation temporaire devient donc définitive.

En 1848, une partie du bâtiment fut utilisée temporairement pour accueillir les esclaves affranchis sans travail.

Le bâtiment a été défiguré, après la seconde guerre mondiale par une restauration intempestive.


Description Hôtel de ville de Saint-Pierre.

Cet édifice d'une longueur d'environ 40 m est construit en moellons régulièrement taillés, recouverts d'un enduit. Des briques ont été utilisées pour les arcs en plein cintre des baies. Le corps central est flanqué de deux ailes en léger ressaut.

La toiture était à l’origine certainement en forme de carène de vaisseau renversé couverte de bardeaux. Le bâtiment ne paraît avoir subi aucune transformation extérieure. Les décors second Empire ou volutes sont existants à partir du 20ème siècle, par contre, il n’existe pas le balcon et le clocheton a été modifié dans sa forme actuelle ( anciennement d’après une lithographie de Maillard, datée de 1862, le clocheton était fait de quatre piliers sur lesquels reposait un dôme abritant une cloche, laquelle devait à l’origine servir de toscin).

Le bâtiment a gardé extérieurement l’essentiel de son caractère, il n’en est pas de même de l’intérieur. Il a servi de grenier à blé, a subi plusieurs modifications pour acquérir son aspect actuel en 1815. De beaux arbres dans le jardin. Fontaine et statues de la fin du 19ème et du 20ème siècle.

La dernière restauration de l'hôtel de ville date de 1975.


Dans le jardin de l'hôtel de ville de Saint-Pierre :

Monument aux Morts Le Poilu 1919.

- Monument aux Morts Le Poilu 1919. Edifié pour commémorer la mort des soldats de la première guerre mondiale. Jean Bouche réalise la statue qui est fondue à Paris par Alexis Budier.


Statue en fonte de François Césaire de Mahy.

Une statue en fonte de François Césaire de Mahy rend hommage au « Grand Créole ». Elle a été inaugurée le 22 juillet 1934 à l’occasion du 104ème anniversaire de sa naissance en présence des membres de l’Académie de la Réunion.


Buste en bronze de Méziaire Guignard.

Un buste en bronze de Méziaire Guignard. Professeur au collège Barquisseau pendant une quinzaine d'années. Professeur au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis en 1888, puis proviseur, il est nommé chef de l'instruction publique. En 1920, il accède aux fonctions de président de l'Académie de La Réunion. Il meurt au Tampon en 1928.


Fontaine et bassin.

Fontaine et bassin vers 1862. Bronze et maçonnerie. Maillard ingénieur colonial, décrit ce monument comme une jolie fontaine au milieu d'un square planté d'arbres et de fleurs.






Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 17 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.