Histoire de La Réunion année 1857, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1857.

Histoire de La Réunion année 1857

- Page précédente :: Année 1856 - Page puivante :: Année 1858


6 janvier 1857, décret impérial qui transfère de Saint-Paul à Saint-Pierre le tribunal de première instance, la municipalité de Saint-Pierre se met en quête d'un local pour abriter cette institution. Sur le site : Ancien tribunal de première instance de Saint-Pierre.

19 février 1857, a lieu l'inauguration de la seconde route de ceinture. Un décret impérial, conformément au vœu du Conseil général, lui a donné le nom de route Hubert Delisle le 12 mai 1858, nom du gouverneur de l'époque.

1857, l'Album de La Réunion d'Antoine Roussin est publié par fascicules. Les meilleures plumes de l'époque apporteront leurs contributions en accompagnant de textes documentaires les lithographies d'Antoine Roussin : types humains, faune, flore, personnages illustres et quartiers de l'île seront ainsi immortalisés.

Antoine Roussin

C'est en 1857 que Monseigneur Desprez secondé par Monsieur Delisle, alors gouverneur, érige Sainte-Anne en paroisse, Monsieur l'abbé Carnet en fut le premier titulaire.

1857, inauguration en grande cérémonie de la nouvelle route des Plaines, route qui relie Saint-Pierre à Saint-Benoît.

23 octobre 1857, Monseigneur Desprez, évêque de Saint-Denis, est nommé au siège de Limoges, le nouvel évêque de La Réunion Monseigneur Armand René Maupoint, ancien vicaire général de Rennes arrive le 23 octobre 1857 dans l'île. Il est reçu avec tous les honneurs dus à son rang, c'est aussi le deuxième personnage de la Colonie. Homme d'étude, de science et de dévouement, auteur de plusieurs ouvrages remarquables, Monseigneur Maupoint avait été précédé d'une haute réputation.

Monseigneur Armand-René Maupoint

Monseigneur Maupoint a fait le voyage depuis la France sur une Frégate Royale pour rejoindre son nouveau diocèse. Le voyage France, Réunion à cette époque dure quatre mois, c'est une traversée périlleuse qui se fait en contournant l'Afrique.

Au large du Cap de Bonne Espérance le temps se gâte. Le journal de bord de l'époque relate en ces termes l'évènement :

" Un furieux ouragan, qui en quelques heures tord les agrès, fait craquer les vergues, enlève les chaloupes et bastingages et penche lamentablement le vaisseau. Sur le pont en péril, cramponnés ça et là, les passagers et l'équipage attendent dans cette morne stupeur, qui précède le dénouement, qu'un dernier craquement les plonge à jamais dans les abysses..."

Monseigneur Maupoint implore Marie :

" Ô Marie, Étoile des mers, sauve-nous du danger et nous faisons le voeu d'élever sur cette terre de Bourbon ( La Réunion ) où nous aborderons, un sanctuaire qui parlera sans cesse de reconnaissance et d'amour."

Par miracle la frégate arrive à rejoindre Bourbon, le 23 octobre 1857.

Monseigneur Armand René Maupoint réalise son voeu, et le 16 mars 1858, Un arrêté du gouverneur par intérim, M. Lefèvre, commissaire de marine, ordonnateur, autorise l'évêque à ériger une chapelle sur la quatrième paroisse de Saint-Denis. Cette quatrième paroisse est dédiée à Marie Libératrice, qui porte le nom de Notre Dame de la Délivrance.

6 novembre 1857, Monseigneur René Maupoint érige la paroisse de Saint-Bernard le premier curé de la paroisse, le Père Horner, sera appelé "l’aumônier des lépreux ".

21 novembre 1857, Monseigneur René Maupoint, évêque de La Réunion érige la paroisse de La Plaine des Palmistes, Sainte Agathe devient la patronne de la commune.

Novembre 1857, Mgr Maupoint inaugure le collège ecclésiastique de Saint-Paul. Admirablement situé sur la Chaussée de Saint-Paul, spacieusement installé dans l'immeuble cédé par la petite-fille de Mme Desbassayns, Mme Jurien de la Gravière, favorisé par l'évêque qui veut en faire son petit séminaire, il représente une charge insupportable pour le diocèse.

1857, La Réunion produit sa première tonne de vanille, la même année, David de Floris, publie une méthode de préparation où il rassemble ses expériences et celles d'Ernest Loupy, notaire et botaniste amateur. La méthode Loupy de Floris est aussi importante pour le succès de la vanille que la fécondation manuelle d'Edmond Albius. Car la gousse n'exhale son arôme qu'au terme d'une longue alchimie, patiemment mise au point par ses promoteurs. Au total, près de neuf mois de préparation, pour un condiment dont La Réunion devient le premier producteur mondial.

Edmond Albius

Sur le site : Vanilla planifolia principale espèce d'orchidée utilisée pour produire la vanille.

Vanillier Vanille


Naissance en 1857 :

24 juin 1857, naissance de Georges Richard à Saint-Denis La Réunion, Maire de Saint-Denis de 1893 à 1896.

3 décembre 1857, naissance de Gaëtan Bonnier à Saint-Leu, La Réunion. Premier Général d'aviation de l'armée française.


Décès en 1857 :

1857, décès de Joseph Martial Wetzell. Polytechnicien ingénieur. Les travaux de Joseph Martial Wetzell révolutionnaire l'industrie sucrière à La Réunion.

Octobre 1857, décès de Jacques Philippe Cuvillier Gouverneur de La Réunion du 8 novembre 1832 au 4 mai 1838.

1857, décès de M. Gustave Manès à Paris : le Conseil général et la Chambre d'agriculture lui font célébrer un service funèbre.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 24 Septembre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.